Invitation à la Vie Intense (IVI)

 

1995

 

Fiche extraite du "Dictionnaire des groupes religieux aujourd'hui (religions - églises - sectes - nouveaux mouvements religieux - mouvements spiritualistes)" du P. Jean VERNETTE et Claire MONCELON - Puf - 1995 - épuisé

ORIGINE ‑ Association fondée le 16 mars 1983 à Paris pour "aider l'humanité à accéder à l'équilibre et à la paix intérieure" et guérir les souffrances morales, par Yvonne Dolo (née le 23 octobre 1932 à Laurenan, Côtes-d'Armor) remailleuse, mariée en 1956 à Paris avec Pierre Trubert, mère de quatre enfants. À partir d'un don de guérisseuse et d'une initiation progressive à la littérature ésotéro-occultiste elle regroupe des familles ayant bénéficié de ses guérisons et lance des groupes de prière (car elle est catholique).  

DOCTRINE ‑ Yvonne Trubert se considère comme investie d'une mission divine : « Mon œuvre est une œuvre divine et rien ne m'empêchera de l'accomplir ». « Il sera fait de par le monde des révélations extraordinaires mais vous serez les premiers à le savoir ». Elle est envoyée pour mettre sur pied une religion et une médecine nouvelles dans un monde nouveau, ayant pour objectif : Prier. Aimer. Guérir. Ses disciples la vénèrent parfois comme la réincarnation du Christ (ou de sa Mère) voire comme le Saint-Esprit. La loi de la réincarnation vaut également pour les douze responsables d'IVI, réincarnation des doutes apôtres de Jésus, pour ses 5 000 disciples, réincarnation des 5 000 premiers disciples qui suivirent le Christ. Le fonds doctrinal est un syncrétisme de Christianisme, d'Hindouisme et d'ésotérisme, avec une insistance particulière sur l'existence des démons et sur l'exorcisme. Même amalgame dans l'enseignement thérapeutique qui mélange ésotérisme, prières, thérapies douces. Il n'y a pas de maladies inguérissables ».  

FONCTIONNEMENT ‑ Nombreuses activités (groupes de prière, pèlerinages, assemblées, séminaires d'initiation dans le Gard) qui se présentent comme catholiques. Mais le confusionisme doctrinal, le sens nouveau donné aux rites, les prophéties apocalyptiques, une lecture particulière de la Bible ont amené régulièrement les responsables catholiques à récuser cette appartenance et à préciser qu'IVI est une gnose type. Au plan médical, pratique de la « prière », des « harmonisations » (rétablissement de l'harmonie entre les trois corps et ouverture des chakras), des « vibrations » (qui mettraient le malade sur une fréquence vibratoire autre). Ces pratiques mises en œuvre dans les centres de soins d'IVI ont été contestées par certains membres du corps médical. Le groupe de base rassemble de douze à quinze personnes se réunissant pour prier (chapelet, écoute des enseignements d'Yvonne), rattaché à une "maison". D'autres "maisons" ‑ de l'éducation, de la santé, des arts, de l'échange ‑, sont plus spécialisées. Différentes agences organisent des pèlerinages partout dans le monde : « IVI Pèlerin » (à Boulogne, 92), "Evénement-Itinéraire" (à Paris). L'Initiation s'étend sur dix-huit mois. Le livre de base est le Livre d'IVI d'Yvonne Trubert. Le financement du mouvement est assuré par dons, cotisations, et produits divers.  

DIFFUSION ‑ 2 000 membres environ (souvent de la bonne société), dans la plupart des départements français et des pays européens ; en Amérique du Nord et du Sud, en Algérie, en Océanie. Centre de Formation IVI à Cros (Gard). Voyages : Agence-Événement » à Paris. Siège social : Boulogne (92).

 

Fiche extraite de l'ouvrage "Les sectes - Etat d'urgence" du Centre Roger Ikor chez Albin Michel - 1995 - épuisé

HISTORIQUE

Fondatrice : Yvonne Trubert, née Dolo, le 23 octobre 1932 à Laurenan (22). Issue d'une famille nombreuse et très pauvre, Yvonne Dolo quitte la Bretagne pour s'installer avec sa famille dans la région parisienne, puis à Paris, où elle commence très tôt à travailler (remaillage, stoppage). En 1956, elle se marie avec Pierre Trubert (cinéaste, employé de commerce, artisan peintre) ; elle est mère de quatre enfants.

Persuadée qu'elle dispose d'un pouvoir de guérison, elle fait la connaissance de guérisseurs ou magnétiseurs, s'initie à la littérature ésotérique et occultiste, et s'entraîne à soigner de nombreuses personnes. Sa réputation s'étend, en particulier dans un milieu bourgeois et catholique, littéralement séduit par Yvonne Trubert, qui se dit catholique et affirme que ses "guérisons" ne sont obtenues que par la prière.

En 1976, Yvonne Trubert s'installe dans le 16e arrondissement de Paris. Autour des années 1980, avec quelques familles qui ont bénéficié de ses soins, elle organise et anime des groupes de prière. Le mouvement se développe et se structure rapidement et, le 16 mars 1983, l'association Invitation à la Vie, dite IVI, est déclarée officiellement à Paris (loi de 1901).

DOCTRINE

Prier-Aimer-Guérir, instaurer une religion nouvelle, un monde nouveau et une médecine nouvelle : telle est la mission divine dont Yvonne Trubert se prétend investie.

L'enseignement religieux, d'apparence catholique, est un curieux amalgame de christianisme, d'hindouisme, et de théories ésotériques. Ainsi, on fréquente les églises et les pèlerinages catholiques, mais on enseigne la Réincarnation. D'ailleurs, les membres d'IVI, qui seront 5 000, sont la réincarnation des 5 000 disciples qui suivaient le Christ. Douze grands responsables d'IVI sont la réincarnation des douze apôtres. Quant à Yvonne Trubert, elle est considérée et vénérée comme la Réincarnation du Christ ou de sa mère, ou encore du Saint-Esprit. Le démon est présent partout et en tous, et les membres d'IVI reçoivent le pouvoir de chasser et d'exorciser les démons. La Bible est utilisée, mais les textes cités sont déformés et manipulés. Des rites nouveaux symbolisent et remplacent les sacrements, etc.

L'enseignement médical relève du même confusionnisme par lequel on mélange les théories hindoues avec la thérapie des médecines douces ou parallèles, les exorcismes et les guérisons miraculeuses. Yvonne Trubert enseigne qu'elle guérit toutes les maladies, leucémies, cancers des os, des glandes, du poumon, tous les cancers se guérissent ainsi que le Sida. « Il n'y a pas de maladie inguérissable. » Cet enseignement médical est consigné dans un livre intitulé: Homme nouveau-nouvelle médecine, document « à usage interne », qui ne peut être diffusé qu'aux membres d'IVI ayant effectué leur séminaire initiatique à Cros (30).

Depuis, la recherche médicale d'IVI a progressé, grâce à la Maison de la santé, qui réunit chaque mois des membres d'IVI appartenant aux professions médicales ou paramédicales (scientifiques, chercheurs à l'INSERM ou au CNRS, biochimistes ou biophysiciens, médecins, nutritionnistes, homéopathes, ostéopathes, étiopathes, psychothérapeutes, kinésithérapeutes, chromothérapeutes, holothérapeutes, soins palliatifs, astrologues...). IVI a découvert la « médecine mariale, métallique et aquatique » : « Nous travaillons sur les métaux, dont les couches électroniques vibrantes fondent les mémoires de nos familles et de nos vies, et sur l'eau, qui enregistre amoureusement, pour mieux la confier à celle qui la contient : Marie. En travaillant sur les métaux et sur l'eau, nous touchons l'ADN : les photons que dégagent les métaux, via l'eau, percutent et régénèrent cet ADN ». « Dans l'ADN est contenue l'essence : ADN = ÂME, dit Yvonne. La reconnaissance du capital métallique intercellulaire se fait par l'analyse des cheveux en spectroscopie atomique, car ils sont nos antennes. »

PRATIQUES

Sur le plan religieux, de très nombreuses activités sont organisées (groupe hebdomadaire de prière, séminaires, pèlerinages, conférences, assemblées annuelles et fêtes du mouvement) au cours desquelles Yvonne Trubert multiplie propos ésotériques et annonces de catastrophes apocalyptiques imminentes. En invitant ses fidèles au « lâcher prise », à se dessaisir de leur « ego », de leur « mental », c'est-à-dire de toute réflexion intellectuelle, Yvonne Trubert émousse leur esprit critique et les rend disponibles à accueillir tout ce qu'elle dit. Ainsi peut-elle successivement affirmer et nier avoir été reçue en audience privée par le pape, prétendre que le Christ enseignait la Réincarnation mais qu'elle-même ne l'a jamais enseignée, laisser croire aux catholiques qu'elle est en plein accord avec leur Église et décocher en permanence ses flèches contre elle.

Sur le plan médical, IVI a ouvert des centres de soins où l'on pratique les « harmonisations » et les « vibrations » (Paris, Lyon, Marseille, Avignon, Bergerac, Alès, Le Mans, Annecy...).

L'« harmonisation » est une méthode propre à IVI : c'est la thérapeutique-amour, qui consiste à rétablir l'harmonie entre trois corps (physique, énergétique et astral) en ouvrant le chakra bloqué par la maladie, permettant ainsi de faire circuler l'énergie et d'obtenir toutes les guérisons, sans exception.

Les « vibrations », après les harmonisations et les prières sont la troisième clé qu'IVI offre à ses adhérents pour relier la terre-matière au monde invisible. Les vibrations sont des secousses cosmiques qui permettent à l'individu de se mettre sur une autre fréquence vibratoire et d'échapper ainsi aux lois terrestres. Ces vibrations sont obtenues en proférant ensemble des sons qui entraînent le groupe dans des mondes encore inconnus, obstrués depuis des millénaires. « À IVI, on vibre en groupe, on vibre dans les maisons et en triade, en pèlerinage, et désormais les lits d'harmonisation sont pourvus d'un système vibratoire (sic). »

« Le chant de l'âme » est la toute nouvelle découverte : « Le chant vibratoire permet d'accéder à la revivification totale et à la réalisation de notre être. »

Ces théories et pratiques médicales inquiètent le corps médical, qui dénonce la « pauvreté exemplaire » de cet enseignement, « le manque de sérieux dans l'analyse et le caractère mensonger des affirmations proposées », bref une tromperie, dangereuse et répréhensible. Entretenir un soupçon permanent contre la médecine ordinaire et toute intervention d'un généraliste, laisser les membres d'IVI, sans aucune formation ni compétence médicales, soigner tout malade par la pratique de l'« harmonisation » ressemble fort à une pratique illégale de la médecine.

ORGANISATION

IVI rassemble actuellement 7 000 adhérents.

En France, IVI est implantée dans la plupart des départements, y compris les DOM (Guadeloupe, Martinique, Guyane française, Polynésie, La Réunion). Mais IVI a fondé également des centres ou des antennes en Europe (Allemagne, Autriche, Italie, Espagne, Belgique, Suisse, Angleterre, Grèce, Pays-Bas, Portugal, Roumanie, Scandinavie, Russie, Tchécoslovaquie, Pologne, Danemark, Suède), en Amérique latine (Brésil, Chili, Colombie, Mexique, Antilles, Argentine, Équateur), aux États-Unis, au Canada, en Océanie (Australie, Nouvelle-Zélande, Vanuatu), en Afrique (Niger, Cameroun), en Asie (Thaïlande, Japon)...

Chaque membre d'IVI appartient à un groupe de base, composé d'une dizaine ou d'une vingtaine de personnes qui se réunissent chaque semaine pour prier (chapelet, audition d'une cassette d'Yvonne, partage, repas fraternel). Chaque groupe est rattaché à une maison (Saint-André, Saint-François, Saint-Michel, Saint-Martin, Saint-Louis, Saint-Lazare, Saint-Thomas, Saint-Paul, Saint Jean, Sainte-Thérèse, Saint Jacques, Saint-Patrick, Saint-Philippe, etc.). Après leur initiation les membres d'IVI appartiennent à une triade.

L'initiation s'effectue en deux cycles, sur une période de dix-huit mois. Le premier cycle de formation dure neuf mois: il comprend six mois de présence assidue dans le groupe de base, la participation au séminaire initiatique de Cros (Gard), complété par les trois derniers mois dans le groupe de base. Le second cycle de maturation dure également neuf mois.

Des maisons fonctionnelles sont organisées pour structurer les différentes missions d'IVI : Maison de la santé (réunion mensuelle des professions médicales ou paramédicales, groupes de futurs parents) ; Maison des arts (créateurs, artistes, chanteurs, musiciens, instrumentistes, chorale MARIVI, concerts dans les hôpitaux, maisons de retraite ou de handicapés, prisons) ; Maison des jeunes (groupes d'enfants ou d'adolescents de trois à dix-huit ou vingt ans).

Les missions, autre structure d'IVI sont au nombre de sept ; « Ouvrir » : pour créer des contacts ou informer; « Écouter » : pour former ceux qui ont la charge des entretiens ‑ depuis janvier 1991, S.O.S. Écoute accueille (de jour et de nuit, 21 heures à 1 heure du matin) ceux qui sont en détresse ; « Enseigner » : pour éduquer les formateurs et programmer l'enseignement d'Yvonne ; « Écrire » : pour diffuser le message d'IVI (cassettes, vidéos, Le livre d'IVI) ; « Relier » pour assurer les échanges entre la France et l'étranger ; «Découvrir» pour organiser les pèlerinages, voyages, fêtes et spectacles ; « Harmoniser » : pour enseigner l'esprit et la technique de l'harmonisation.

Les pèlerinages sont une activité importante du mouvement, qui a créé une agence de conseil en voyages qui rassemble : Itinéraires, Événement-Itinéraires, Tryskell voyages, Ivi-pèlerins. Il semble qu'une évolution s'amorce selon laquelle voyages, rassemblements, colloques renouvelleraient peu à peu la formule du pèlerinage.

Exemple : le Colloque international organisé en Andalousie (Hinojos-Séville), du 30 janvier au 2 février 1994, avec une liste impressionnante d'intervenants de diverses disciplines, ou encore le rassemblement du 30 avril 1994 à La Plaine-Saint-Denis, la grande fête de la Saint-Jean, etc.

Siège social et secrétariat : 92100 Boulogne.

PROPAGANDE

Grâce au prosélytisme de ses membres, le mouvement s'est étendu très rapidement. La revue mensuelle Le Livre d'IVI diffuse l'enseignement d'Yvonne Trubert. L'agence en conseil de voyage Itinéraires, le groupe médical la Maison de la santé, la Maison des arts, le groupe des futurs mamans, etc. contribuent activement à l'extension du mouvement IVI.

RESSOURCES

Les ressources de l'association proviennent des subventions parfois considérables versées par certains membres d'IVI, des cotisations annuelles, des versements mensuels, des honoraires versés pour les « harmonisations » (de 100 à 200 francs), des bénéfices des voyages-pèlerinages, des conférences (entrée payante), du bulletin mensuel (abonnement 200 francs), de la vente des cassettes, etc.

YVONNE TRUBERT PAR ELLE-MÊME

« Mon œuvre est une œuvre divine et rien ne m'empêchera de l'accomplir. »

« Il sera fait de par le monde des révélations extraordinaires, mais vous serez les premiers à le savoir. »

« Quant aux structures dans IVI, si le Christ revenait au XXe siècle, il serait obligé de créer un organisme comme Invitation à la vie. Il ne pourrait pas faire autrement. »

« Là où la médecine dit "inguérissable", ne vous le tenez jamais pour dit : il n'y a pas de maladies inguérissables... Il suffit de prier et le miracle se fait... Les métastases s'envoleront sous vos doigts. Vous n'avez pas à vous soucier comment. Ce que je veux vous dire, c'est qu'elles disparaîtront... »

Alors, qui est Yvonne ? « Un être de lumière aux cheveux d'or, tout de blanc vêtu [...] tel un amiral en sa tenue de lumière [...] belle figure de proue aux cheveux d'écume : la douce et blonde Yvonne. Sur les traces d'Yvonne, 250 IVI en marche sur les pas du Christ derrière ceux d'Yvonne, notre mère à tous. Merci Yvonne. Merci Dieu. »

(Extraits des bulletins IVI nos 18, 8, 9, 14, 12, 20 et de la revue Livre d'IVI de mars 1988)

 

2001

 

juin 2001

La secte IVI accueillie au palais des Congrès de Versailles in Le Parisien, PERRIER Nathalie, 29.06.2001

Après avoir reçu le gourou de la secte Elan Vital, le Palais des Congrès de Versailles accueillait le mouvement IVI ( Invitation à la Vie) les week-end des 23 et 24 juin 2001. Sa fondatrice, Yvonne Trubert, se présente comme la réincarnation de la Vierge ou du Christ et prétend guérir toutes les maladies par des "harmonisations" et des "vibrations". Sa méthode est consignée dans un ouvrage : "Homme nouveau-nouvelle médecine". L'ADFI dénonce des pratiques dangereuses car la plupart des adeptes à qui une guérison avait été promise sont décédés.
Aujourdh'ui IVI est en "perte de vitesse" et le mouvement qui comptait à l'origine 7 000 adhérents ne rassemble plus que quelques milliers de personnes. Quelques centaines d'entre elles étaient accueillies à Versailles.

  

2001

 

2008

  

2009

 

2010

 

2013